Franchement, je n’en sais plus rien !

Ça change tout le temps et il y en a même plusieurs !

Avant, c’était simple. Une prédiction findemondiste potable, un bon coup de flip et à la date de péremption, tout le monde soufflait en maudissant Paco Rabanne, les ordinateurs ou les Aztèques avant que tout rentre dans l’ordre en attendant la suivante et de faire son chèque aux impôts.

Mais à l’heure du multimédia et des réseaux « sossiaux », quand tout s’accélère et où l’on passe pour un arriéré si on ne fait pas plusieurs choses en même temps, quitte à toutes les foirer ( !), les fins du mondes se succèdent plus vite que des explosions sur des zones industrielles chinoises et comme si cela ne suffisait pas, voilà qu’elles arrivent par deux ou par trois en même temps.

Comme je vous le disais précédemment, en ce moment deux fins du monde se tirent la bourre pour arriver la première, l’une concerne la Chine, l’autre le climat.

La Chine, je vous en ai parlé la semaine dernière, quant au climat, c’est le sujet de cette semaine. Mais à peine avais-je entamé cette série de trois articles qu’une nouvelle fin du monde venait d’apparaître alors même que les deux premières n’avaient pas encore expirées. Etonnant, non ?

Par ailleurs, elle est basée sur le même principe que celle du climat. Je m’explique.

Pour la fin du monde climatique, rien que de très classique. L’Homme, ce salaud, est en train de détruire la planète qui l’a vu naitre sans penser aux conséquences pour ses enfants. Ce n’est qu’une question de temps, dégagez, c’est plié !

Le problème, c’est que le temps planétaire n’est pas le temps humain et les mécanismes terrestres ne sont pas complètement compris pour une estimation fiable. Réchauffement, refroidissement ? Les opinions divergent, et comme disait Pierre Desproges, « Dix verges c’est énorme ! »

Pour une énième fois, les gouvernements qui veulent se faire réélire ont décidé d’organiser une petite fiesta entre potes pour nous faire croire qu’ils vont faire quelque chose pour sauver la planète. Enfin si, ils vont faire quelque chose. Ils vont taxer les pues-la-sueur pour que les grandes entreprises puissent continuer de polluer tranquilles.

Bref, comme disait qui vous savez, un bon moment de rigolade en perspective.

Oui mais, voilà, au mois de mars 2014, le ministre des affaires qui lui sont étrangères  - vous savez, le responsable mais pas coupable qui roulait en deux-chevaux et allait chercher sa baguette chez le boulanger à pied (une seule fois pour les 2) sous l’œil de journalistes admiratifs pour faire croire qu’il restait un homme proche du peuple alors qu’il était premier ministre, il y a plus de 30 ans de cela ….. vous voyez de qui qu’on cause ?! – donc ce ministre, pour dramatiser la situation et faire croire à l’importance de la réunion de zozos du mois de décembre 2015, a eu le bon gout à l’époque de dire qu’il restait 500 jours avant la catastrophe finale ! (Date de la réunion, pour les ceussent qui suivent !)

Mais du coup, les humoristes en herbes à fumer ou les débiles profonds, au choix,  ont utilisé ces paroles pour se convaincre d’une fin du monde programmée connue de seulement quelques initiés dont les hommes politiques. Ils ont ajouté 500 jours à la date de la prise de parole du ministre devant l’Assemblée Nationale et en ont conclu que la fin du monde aurait lieu, approximativement ….. dans pas longtemps !

J’en ri encore !

 

Vous trouvez déjà que c’est débile ! Attendez, j’ai mieux !

 

Car comme si cela ne suffisait pas et au cas où la planète ne déciderait pas de se révolter contre ces connards d’humains, l’Univers vient à notre secours. Si l’on peut dire. Voici en effet le retour des astéroïdes tueurs dont on avait plus entendu parler depuis 15 ans avec Bruce Willis dans le rôle de Paco Rabanne.

Le JPL et la Nasa ont en effet débusqué un gros caillou qui qui se dirigerait dans notre direction et qui serait susceptible de s’approcher, voire de heurter la Terre en 2040. Mais pour cela, des calculs doivent être faits et refait, cette année, en 2018 et en 2022.

HOR-REUR ! 2040. Trop loin pour une bonne fin du monde haletante. Du coup, les finsdumondistes professionnels ont décidé que la date pour vérifier la trajectoire du bolide serait la date de la fin du monde ! 2022 !! Simple ! Ou simplistes !

 « Les cons ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ! »

Maintenant vous savez tout, ou presque sur les 184e, 185e, et 186e fins du monde prévues depuis la chute de l’Empire Romain, qui s’annoncent apostolique, comme de juste.

 

Allez, salut et merci pour le poisson !

Worlds end

Sans commentaire et sans modération !!