Or donc, les gens paraissent étonné, voir, offusqué, des propos tenus ici ou là par des personnages importants de la vie publique !
Je me vois dans l'obligation de rappeler certains principes de la sarkolangue telle qu'on la parle aujourd'hui, et qui a largement dépassée le cadre national-sarkozyste :

- Les gens devront mourir en bonne santé. Nadine Morano
- La pédophilie chez les prêtres se pratique sans capote. Benoît XIV
- Les licenciements font les bénéfices. Laurence Parisot
- L'Etat, c'est moi ! Nicolas Sarkozy
- Le poulet est né pour se faire plumer. Bernard Madoff
- Jésus n'était pas juif, il a eu un accident de rabot. Benoiît XVI
- Qu'est-ce que 800.000 euros dans un déficit de 15 milliards ? Ancien directeur du CHU de Caen
- France télévision, c'est moi ! Nicolas Sarkozy
- Le banquier ne prête pas d'argent, il en donne à ses amis. Daniel Bouton
- Les caméras de sécurité ne vous surveillent pas, elles vous protègent ! Michelle Alliot-Marie
- La famine sauvera le monde !  Un producteur de bio-éthanol
- Il n'y a pas de récession, mais une croissance négative. Christine Lagarde
- Nicolas Sarkozy est un grand homme.  Frédéric Lefbvre
- Si vous n'avez pas les moyens de vous faire soigner, c'est que vous n'êtes pas malade ! Roselyne Bachelot
- La bourse ne s'écroule pas, elle subit un rebond technique. Jean-Pierre Gaillard
- La dénonciation fera de vous des hommes libres ! Eric Besson
- Dieu, c'est moi !! Nicolas Sarkozy
- Nico, arrête d'allez tout schuss, tu avales trop de poudreuse ! Carla Bruni-Sarkozy
... ...

Ces quelques exemples de la novlangue orwello-sarkozienne vous permettront, j'espère, de mieux comprendre le monde qui vous entoure. Bien sûr la liste n'est pas exhaustive. N'hésitez donc pas à me communiquer vos propositions afin d'enrichir ce nouveau dictionnaire de la sarkolangue, telle qu'on la parle !!
D'avance, merci !

Et pour finir, je citerai cette merveilleuse et profonde pensée de Pierre Dac :
«Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler, sont les deux principes majeurs et fondamentaux de tout ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir !»