Aujourd'hui, je ne vous parlerais pas de politique nationale. Vu que les conneries s'enchaînent plus vite que des strikes à un championnat du monde de bowling, je dois vous avouer que j'ai un peu de mal à compter les points !

Pourtant, je vais vous parler chiffre. Ce n'est pas drôle, si tant est que je le sois d'habitude, mais c'est édifiant ! Ces chiffres sont tirés d'un Théma d'arté d'il y a quelques mois et cités par Bruno Parmentier, directeur de l'école supérieur d'agriculture.

Que les personnes sensibles s'éloignent de cet écran, la violence de ce qui va suivre pouvant entraîner une augmentation du taux de dépression et/ou de suicide, conséquent. Il est à noter que je décline toute responsabilités quant aux comportements que le texte suivant pourrait entraîner.
 


- L'agriculture de la Chine est 20 fois celle de la France. La chine doit nourrir le quart de la planète avec seulement 7 % des terres agricoles et moins de 10 % des ressources en eau.

- Quand l'ouvrier chinois met une aile de poulet dans son riz, c'est un événement mondial. Il faut :
            - 1 tonne d'eau pour 1 kilo de céréales
            - 1 kilo de poulet c'est 4 kilos de céréales et donc 4 tonnes d'eau
            - 1 kilo de porc c'est 6 kilos de céréales soit 6 tonnes d'eau
            - 1 kilo de boeuf c'est 12 kilos de céréales soit 12 tonnes d'eau

- Les chinois perdent 1 million d'hectare chaque année.

- Aujourd'hui, la répartition de la population chinoise est celle-ci :

   - 800 millions d'habitants à la campagne
   - 500 millions d'habitants en ville

La volonté du gouvernement est d'inverser les chiffres d'ici à 20 ans. Soit une migration de 15 millions de personnes par an et donc de 300 millions en 20 ans, des campagnes vers les villes.


- En 10 ans, d'exportatrice de soja, la Chine est devenue importatrice et dépendante à hauteur de 60% de sa consommation.


- L'Afrique compte 600 millions d'habitants. Elle en comptera 800 millions en 2050. A cette date, les besoins en céréales seront 5 fois plus important qu'aujourd'hui. Dans l'hypothèse où tous les africains deviendraient végétariens, leurs besoins seraient quand même 3 fois plus importants.


- L'argentine produit du soja et du bioéthanol. La production de 4 millions de tonnes supplémentaires de biodiésel prévu dans les 3 ans à venir, nécessiteront le défrichage de 9 millions d'hectares soit 60 % des surfaces déjà cultivées en soja, elle-même évaluée à plus de la moitié de la surface agricole actuelle du pays.


- Aux Etats-Unis, 1/3 de la production de maïs est consacré au bioéthanol.

- Entre 1950 et 1995, l'augmentation moyenne de production de céréales était de plus de 20 tonnes par an.

- Entre 2007 et 2008, elle a été de plus de 40 tonnes par an.

La différence est la production d'éthanol américain.

Il y aurait bien sûr des solutions !

Il suffirait de 25 milliards d'euros par an pour faire parvenir les pays du sud à l'indépendance alimentaire, selon la F.A.O.

Derniers chiffres :

- 1000 milliards pour le crach financier
- 3 milliards d'êtres humains souffrent de malnutrition
- 1 milliard d'êtres humains meurent de faim dont la moitié de paysans.

L'O.N.U. s'était engagée, il y a 6 ans à faire baisser de moitié avant 2015 la proportion de la population exposé à la faim. Celle-ci a presque doublée.

Pendant ce temps, le monde nourrit un bétail pléthorique et transforme l'alimentation en essence pour faire rouler ses voitures.

 


Voilà, je vous laisse réfléchir là-dessus, et bon suicide à tous !!!