Je reviens vers vous, mes biens chères soeurs, mes bien chers frères, en ce deuxième jour de l'année du Tigre de métal. Que je vous souhaite la meilleure possible. Mon absence prolongée en a inquiété certains, et je les remercie de leur sollicitude.

Je suis bien las ! Enfin, ce que je veux dire, c'est que je suis là mais  je suis aussi bien las ! Je vous avais déjà fait état de mon état, et comme dit monsieur Propre quand il a oublié de se raser le crâne : "c'est pas brillant !"

Les conneries sécuritaires et démagogiques s'accumulent à l'approche des élections et je n'ai plus trop le goût à commenter des infos a posteriori. Cela ne change pas grand chose de gloser sur une politique à court terme et sur les effets de manche du p'tit faitout. Ne désespérez pas, cela va peut-être bientôt revenir. Si j'arrive à prendre un peu de recul et à traiter ça avec un peu de dérision, je vous le ferai savoir, c'est promis.

Aujourd'hui je vais vous parler d'un problème de consommation courante et de son pendant : la garantie.

Vous avez tous remarqué, un jour où l'autre, lorsque l'un de vos appareils électro-ménager se met en rade, il est bientôt suivi par les autres. Pour peu que vous ayez équipé votre cuisine d'un seul coup ou que vous ayez opté pour un changement télévision - magnéto/dvd, les deux vous plantent coup sur coup. La chose est encore plus claire, si j'ose m'exprimer ainsi, avec les ampoules du lustre de la tante Jocelyne. Mais si, celui où il vous faudrait un escabeau pour les changer. Escabeau que vous n'avez pas, d'ailleurs. Du coup, à chaque fois qu'il faut changer ses putains d'ampoules, pour faire plaisir à tata qui vous a couché sur son testament,
vous jouez avec votre vie, en équilibre sur le tabouret bancale dont un pied est complètement bouffé, à force de servir de  défouloir buccale aux trois dents cariés de Néron, le chihuahua cocaïnomane de tata Jocelyne !
Vous y êtes ?

Dans votre navrante naïveté, vous appelez cela "la loi des séries" ! Ou : la faute à pas de chance !
Et bien non ! C'est une conspiration ! Une vraie, celle-là ! Pas d'E.T. mal intentionnés ou de d'Illuminatis illuminés ! Non ! C'est la conspiration du pognon !

Voyez-vous, pauvres inconscients que vous êtes, les fabricants des produits que vous achetez, en avaient marre d'attendre vingt ans que votre machine à laver vous laisse les pieds dans l'eau pour que vous daigniez venir en acheter une autre ( "On l' eu quand on l' eu !!")

Or donc, afin  d'assécher vos porte-monnaies et liquider leurs stock-options, et à l'occasion pourrir la planète de déchets inutiles, ils ont inventé, merveille du génie humain, ils ont inventé la panne programmée ! Une pièce de l'appareil, relativement essentielle, voir indispensable, qui dès la fabrication est prévue pour avoir une durée de vie déterminée et par conséquent parfaitement connue. Le jour où vous mettez en marche votre appareil, c'est comme si il y avait un compte à rebours qui s'enclenchait jusqu'à la destruction finale ....

Et le jour où le compte à rebours a finit de s'égréner, la pièce rend l'âme et votre appareil tombe en panne. Vous apportez alors bien gentiment celui-ci au service après vente, ou quelqu'un vient vous le chercher, et courtoisement on vous annonce qu'un devis "payant" sera effectué, qui bien entendu sera déduit de la facture finale. Mais quand vous voyez le devis avec le prix
exorbitant de la réparation (en général les trois quart du prix d'un appareil neuf !) vous payez le devis et vous verser une larme attristée en voyant partir votre machine à laver qui vous a accompagné pendant ces sept dernières années... !
Ce que je viens de vous dire marche également avec : la télévision - le lecteur dvd - la cuisinière - le four - le frigo - etc ... Rayer la mention inutile.

Et comble de machiavélisme à la petite semaine mais qui rapporte le pactole : l'extension de garantie ! Ah ! Voilà une chose qu'elle est bien, comme dirait le p'tit faitout !
L'extension de garantie coûte entre 25 et 30% du prix du produit que vous venez d'acheter. Et c'est sur cette extension de garantie que le magasin fait son beurre. La marge sur le produit étant relativement faible, tous les magasins se valent à peu de chose près, il faut bien qu'il se rattrape sur quelque chose !
Certains distributeurs vont même jusqu'à racheter la garantie constructeur afin d'en profiter un maximum. Ensuite il est facile pour eux de vous vendre une extension de garantie de trois voir cinq ans, en sachant pertinemment que le produit à une durée de vie programmée de six ou sept ans !
Conclusion, votre appareil a très peu de chance de tomber en panne pendant la durée de la garantie, donc bénéfice extrèmement net pour le distributeur.

C.C.M.Y.P. : C'est Con, Mais Fallait Y Penser !

Bienvenue dans la société d'hyper consommation qui nous mène ... Droit dans le mur !


Je n'ai malheureusement plus l'article de Challenges qui en parlait le mois dernier.