Quand il y a des problèmes, le dogme judéo-chrétin nous a formaté depuis plus de 2000 ans à trouver des responsables. Les juifs, les immigrés pas français, les méchants bolchos j’en passe et des tout aussi sympa !!

Heureusement que l’on n’a pas rencontré de civilisations extra-terrestres, sinon je pense qu’elles en auraient pris plein le vaisseau spatial !!

Or donc, alors que pour une fois qu’il existe un véritable ennemi parfaitement identifié, personne ne bouge. Bien sûr, le fait qu’il soit chrétien et blanc aide peut-être ! Ceci expliquant peut-être cela !

Depuis 25 ans, que j’ai l’impression de hurler dans un désert (vous vous étonnerez après cela que j’aime autant la bière !) et depuis 5 ans que vos commentaires et vos soutiens me font chaud au cœur et m’incite à continuer (vous n’êtes pas malins non plus !!) j’essaye de faire comprendre à certains, bien qu’ils soient contre le mariage pour tous en tant qu’hétérosexuels bibliquement approuvés, qu’ils se font sodomiser à longueur d’années. (Là je mets un point pour vous permettre de respirer un peu !)

Pendant ces longues années, tel un pourfendeur de moulins à vent je dénonçais les conséquences catastrophiques d’attitudes et de politiques qui nous menaient droit dans le mur, sans jamais parvenir, ou si peu, à en comprendre le sens et l’origine. Le profit étant toujours une explication facile mais trop superficielle.

Puis, je lisais enfin le livre de Naomi Klein (vous savez pourquoi je dis enfin !) et tel un vulgaire président du FMI dans une chambre d’hôtel qui voit la femme de ménage, je ne pus que m’exclamer : « Mais bon dieu, mais c’est bien dur ! »

Cette volonté de destruction organisée du pacte social et de la Démocratie n’était pas le fait d’individu isolé plus soucieux de leur intérêt particulier, mais bien issue d’un dogme construit et réfléchi pour instituer une nouvelle idéologie, une nouvelle société propre à satisfaire leur vision et leur aspiration.

Tel des Robespierre ou des Lénine, ils veulent créer la société parfaite … à leurs yeux.

Et tel des Robespierre ou des Lénine, le sang qu’ils ont sur les mains est le sang de millions de personnes qui ne partagent pas leur idéologie !

Car si la terreur et la révolution bolchévique sont coupables d’avoir assassiné des dizaines, voire des centaines de millions de personnes et mériteraient de sortir des livres d’histoire pour comparaître devant un tribunal pour crimes contre l’Humanité, le dogme ultra libéral en mérite tout autant.

L’idéologue ; Milton Friedman, les exécutants ; les économistes, les politiques et les journalistes qui continuent de répandre cette idéologie génocidaire.

A l’heure où j’écris ces lignes, certains économistes remettent enfin en doute cette parole quasi divine du dogme friedmanien.

Peut-être, espérons-le en tout cas, pourrons-nous revenir sur des bases saines d’un capitalisme équilibré qui est la base de nos rapports humains, sans guerre meurtrière ni révolution sanguinaire.

Je ne dirai qu’une seule chose : il serait plus que temps !