L’amiral avait des yeux de verre

Ce qui l’empêchait de voir la terre.

Voguant sans fin par delà les mers,

Il finit un jour sa carrière

Aveugle et sourd au fond d’un désert.

 

Les yeux de verre de l’amiral,

Couvés et chéris par un crotale

Donnèrent un drôle d’air à l’animal.

«Où peut bien se trouver le cheval

Courant sans appareil génital ?»

 

Se demanda un flacon de verre

Qui s’était perdu dans le désert,

En cherchant à se remplir de ale

Pour satisfaire son amiral,

Qui l’aimait red, comme les crotales.

 

 

                                    MORALITE

 

Quand l’amiral est bourré à la bière,

Il ne voit plus que des crotales

                                         Avec des bites de cheval.



Tout droits réservés – 2003 – Fix-droit-dans-le-mur