Internet, c’est fini ! Déjà ?

 

Et oui, le DNS n’est plus sûr. Drôle de charabia pour dire que le réseau est une toile percée, vieille de 30 ans et qui menace de rompre sous l’afflux de millions d’internautes ! Heureusement que les pauvres d’Afrique et d’Asie ne sont pas « connected » comme on dit si bien, sinon, ils nous bousilleraient notre beau web, comme ils nous bousillent notre belle économie avec leurs besoins irresponsables en pétrole et en énergies diverses !

Pensons à dire merci à Hu Jintao pour sa politique éclairée en matière d’accès aux nouvelles technologies.

 

Mais j’y pense ! Si le Net pète, quid des bytes ??

 

Toutes ces milliards d’informations qui circulent sur vous, sur vos enfants, votre adresse, votre compte bancaire, la liste de vos amis, le formidable blog plein d’humour et de délire, que votre serviteur s’efforce de mettre presque quotidiennement à jour, pour vous dérider des zygomatiques qui en ont bien besoin en ces jours sombres … !!!

 

Le Net faillible et plantable comme un vulgaire système d’exploitation Windows® ?

Je n’ose y croire.

Depuis à peine 10 ans que le World Wide Web a étendu sa web – pardon, sa toile – sur le monde, plus aucun geste, plus aucune action, plus aucune décision ne peut plus se faire ou se prendre sans ce tentaculaire outil.

Combien me reste-t-il de sous sur mon compte en banque ? Hop, web.

Achetons un billet de train ! Hop, web.

Que jouent-ils au cinéma ? Hop, web.

La sécu m’a-t-elle remboursée ? Hop, web.

Comment m’amuser ? Hop, web.

Comment trouver du boulot ? Hop, web.

Comment trouver des amis ? Hop, web.

Comment trouver l’Amour ? Hop, web.

Comment vivre ? Hop, web ………

 

Telle une luciole inattentive pris dans les rets d’une toile gluante qui nous enserre de plus en plus à mesure que nous nous débattons, nous savons que le monstre va venir nous dévorer, mais nous sommes pieds et poings liés sur cette toile qui brille de notre propre volonté d’asservissement.

 

De simple outil, prolongement de la main, le web est devenu la main, le bras, le cœur, le cerveau. Pourquoi penser puisque le web est là. Et quand le web est là, tout va !

Mais quand le web foire, l’homme réalise soudain qu’il n’est plus qu’une marionnette qui s’agite sous les vents du néant… Il se fait chier comme un rat mort !

 

Ils m’ont dématérialisé mon livret A. Quand ils m’ont dit ça, j’ai cru que j’étais tombé dans un épisode de Star Trek™ ! Ils ont dématérialisé mes factures de téléphones. Ils veulent dématérialiser mon compte en banque… Et moi, quand pense-t-il me dématérialiser ?

 

Je sais. Vous allez me dire que la vie sans Internet, c’est impossible. Ça serait comme arrêter de respirer. C’est impossible, c’est un réflexe. Rien ne peut arriver au web. Il est de toute éternité. A 30 ans, à peine, c’est balaise ! Vous envisagez une réincarnation ? Non, je dis ça, c’est juste histoire de causer.

 

Heureusement que l’on n’a pas encore dématérialisé la monnaie, vieux fantasme des économistes et des banquiers. Sinon, c’est tout le système qui risquerait de s’écrouler … … … … … … … … … … … … … … … … … … ! … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … Ouais, je suis pour la dématérialisation immédiate,  complète et totale de tous les systèmes monétaires… … !!!!

 

Droit dans le mur, j’vous dis !!

 

 

Post Scriptum :

 

Par mesure préventive de précaution précautionneuse, j’ai décidé d’imprimer l’ensemble des conneries écrites dans ce blog et de les enfermer dans une caisse de plomb avant de les enterrer six pieds sous terre, dans l’espoir vain, et pourtant vaniteux, de passer à une postérité lointaine, faites par nos arrières, arrières petits enfants, qui regarderont cette époque avec des yeux étonnés, mais remplis d’amour, en se demandant comment nous avons pu être aussi cons !!

 

Amen !