Forbidden planet

« Il y aura des gens implantés, hybridés, et ceux-ci domineront le monde. Les autres, qui ne le seront pas, ne seront pas plus utiles que nos vaches actuelles gardées au pré. »

Si vous êtes d’accord avec cette phrase sentencieuse et pleine d’avenir, je pense que vous pouvez dès maintenant quitter ces pages sur lesquelles vous êtes sûrement tombé(e)s par hasard.

Pour les autres, vous en voulez encore une ?

« Ceux qui décideront de rester humains et refuseront de s’améliorer auront un sérieux handicap. Ils constitueront une sous-espèce et formeront les chimpanzés du futur. » 

 

C’est bon les chimpanzés ! Vous voyez le topo ?!

Quand je vous dis qu’on va droit dans le mur !

 

On connaissait déjà les délires mystico-techniques des GAFA et autres pourvoyeurs d’un avenir radieux sur l’immortalité via le transfert de nos cerveaux sur ordinateurs, l’homme augmenté qui pensera aussi vite qu’une intelligence artificielle ou qui glandera pendant que les robots feront son boulot à sa place. D’où la nécessité d’un revenu universel pour s’assurer de la paix sociale ! Faut pas déconner quand même, il ne manquerait plus que les feignasses remettent en cause la future société « connected ! ».

Mais vu le nombre de feignants, on ne pourra pas tous les rendre immortels et super intelligents. De toute façon, ils sont nés cons et ils devront le rester !

Or donc, le capitalisme triomphant ayant définitivement triomphé, il est temps de passer à l’étape suivante, celle dont nous parlait déjà Fritz Lang dans « Métropolis » ou H.G. Wells dans « La machine à explorer le temps ».

Mais pour faire accepter ce type de société, on nous la présente avec un joli paquet cadeau, rempli de voitures autonomes, d’informations globales accessibles en quelques milli secondes, d’une santé optimisée, de corps réparés et améliorés, de sécurité totale et donc de bonheur total ! La société parfaite, le paradis sur Terre. La corne d’abondance et l’Eden réuni. Le pied !

Mais ce qu’ils omettent de préciser, c’est que ce ne sera pas pour tout le monde. Faut pas déconner quand même !!

Le 1% de la population mondiale qui se partage 99% des richesses a décidé de garder le contrôle et de constituer une techno-structure pérenne dans laquelle ils n’imaginent même pas de la léguer à leurs enfants puisqu’ils veulent s’assurer de leur propre immortalité. Pauvres gosses de riches !

En même temps, une société qui n’évolue pas est vouée à la destruction. Ce qui est plutôt rassurant quand on y pense ! Mais en attendant, on aura bien mal au cul !

Je conclurai donc avec Woody Allen qui disait  :

 

« L’éternité, c’est long. Surtout vers la fin ! »

 

Forbidden planet

 

 

 A lire pour mieux comprendre les enjeux :

- Les chimpanzés du futur se rebiffent - Le Canard Enchaîné - 4 octobre 2017

- Site « Pièces et Main-d’œuvre » (PMO)

Les éditions du Seuil ont eu peur de publier leur livre sur la réalité transhumaniste. Les auteurs ont du le publier eux-mêmes. Achetez-le, lisez-le et partagez le !! Merci ! Chacun à notre niveau, nous pouvons résister.

- « Manifeste des chimpanzés du futur – Contre le transhumanisme »

346 pages. 20 € (port compris)

A commander à :       Service Compris

                                   BP 27

                                   38 172 Seyssinet-Pariset Cedex

Histoire d'un livre et Bon de commande