Vous ne comprenez plus les desiderata de votre employeur et vous n'en êtes pas enore au ppoint de vouloir lui couper la tête?!

Voici quelques expressions qui vous permettront de vous familiariser avec son langage qui vous paraît de plus en pus abscon (comme la lune !) !

Au grand dam de certains, cette langue n'a pas connu le succès escompté. ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé ! Aujourd'hui, grâce au dogme friedmannien triomphant, cette ancienne nouvelle langue (Novlange en langage orwellien) prend un telle ampleur qu'il est plus que temps de vous familiariser avec afin d'éviter les surprises orales (ou anales) qui pourraient en découler !

Les nouveaux mots d'ordre sont simples. A l'instar des célèbres : « La guerre c’est la paix » et de « L’esclavage c’est la liberté » de 1984, voici les nouvelles expressions de 2015, et cette fois-ci, ce n’est pas un roman :

 

- Mentir, c’est dire la vérité

- Le chômage crée de l’emploi

- Pour embaucher, il faut licencier

- Le contrat précaire sécurise le salarié

 

Et celui que je préfère (surtout en tant que juriste (!))

 

- La rupture contentieuse incite à l’embauche

 

Vous voilà parés pour enfin comprendre ce langage qui ne cesse de se développer, sans oublier le tube de vaseline qui n’est pas fourni avec mais qui reste pourtant bien utile pour les ceussent qui auraient encore du mal à s’y faire, comme disait ma tante Lucie !

 

Allez, salut et merci pour le poisson !

 

Bourdon 2

"Ouvrière ayant le bourdon !"