Iznogoud

Or donc, on connaît le nom de celui qui sera Calife à la place du Calife !

Après quelques cafouillages dignes d’un parti socialiste au meilleur de sa forme, les deux Iznogoud de Prisunic ont été départagé par…… 98 voix !

En matière de bourrage d’urnes, on a vu mieux comme écart.

Quoi ? Il n’y a pas eu de tricherie ? Vous déconnez, là !! Le Fillon droit n’y a pas Copé ! Mais apparemment, malgré le véritable matraquage sur cet enjeu international qu’est l’élection du futur Von Papen ! - Pardon, le chef responsable qui sera capable de créer un vrai parti de droite nationale quitte à s’allier avec le vrai parti national de droite - Malgré le matraquage, donc, les commentaires désobligeants sur la régularité du vote mirent du temps à être émis de la part de journalistes qui furent pourtant si promptes à fustiger les précurseurs d’une élection de chef de parti, au suffrage de l’ensemble des militants. Ce n’est pas au PC ou au FN qu’on verrait des trucs pareils !

De toute sa rage contenue d’avoir perdu la queue du mickey, Fillon par derrière fut obligé d’afficher la couleur sur sa candidature à l’élection présidentielle de 2017 ! Comme si on ne le savait pas déjà ! A moins, bien sûr, que le petit mickey décide de venir jouer les sauveur d’un parti exsangue ! Sauf si les casseroles qu'il traîne le mène directement en prison sans passer par la case départ !!!

Pour le réconforter, on pourra lui dire que les caisses de son parti sont aussi vides que celles de l’Etat grâce à une gestion au taquet du défenseur du pain au chocolat sursaturé de graisse des boulangeries nationales et pas encore socialistes ! (En même temps, si le populiste de service avait défendu le croissant, cela aurait pu faire douter les électeurs de droite !!

Si au secours Fillon avait gagné l’élection  il lui aurait donc fallu écoper pour sauver le navire Ump !

Ce qui m'a personnellement amusé et que personne n'a relevé, c'est que l'on est en train de vivre la fin d'une période politique qui a duré 36 ans !

Pour les plus jeunes ou les alzheimers, je rappellerai que c'est Chirac qui a créé le RePeReu en 1976 après avoir quitté Matignon, pour emmerder son vieil ennemi Giscard et pour avoir un appareil qui lui permettrai de conquérir l'Elysée. Puis en 2002, il le transforma en UMP pour garder le pouvoir ! Le p'tit faitout prit le parti par un coup d'état et en fit une machine de guerre pour son propre compte. Aujourd'hui, abandonné par son chef historique qui sucre les fraises et par son despote en chef qui est allé cuver sa défaite, le parti implose sous le coup des égos des héritiers !

Mais comme disait Francis Blanche dans "Les tontons flingueurs" : «On peut pas demander plus aux Volfoni qu'aux fils de Charlemagne !»

Pendant ce temps-là, il y en a deux qui rigole : la fille du borgne qui attend de ramasser les morceaux et Pépito qui s’amuse du résultat des dégâts qu’il a causé !

Pendant ce temps-là, surtout, on ne parle pas des tibétains qui se font cramer, des syriens qui se font massacrer, des palestiniens et des israéliens qui se font bombarder et des pauvres et honnêtes entrepreneurs corses qui se font buter ! Ah ! Si. Ceux-là on en parle ! Au temps pour moi !

Attendons donc les élections municipales, dont le résultat sonnera, ou pas, le glas du parti chiraquien qui n’est déjà plus que l’ombre brune de lui-même !!