Plutôt que de déblatérer sur le p'tit faitout, pourtant en ce moment il y aurait matière, je vais faire une chose dont je n'ai pas coutume. Avancer des propositions. Dingue ça  ! Assez de dénigrement, je propose.

Afin de relancer la machine face à la crise mondiale, il faut :

- Augmenter le smic de 20%
- Augmenter les allocations familiales et  l'allocation chômage
- Supprimer les péages autoroutiers
- Supprimer les taxes sur les carburants
- Interdire le recours aux intérimaires dans l'industrie ....

Je sais ! Avec un programme comme ça, vous allez m'aider à obtenir mes 500 signatures. Je compte sur vous ! Et ce n'est qu'un début ........ Nous allons mettre à bas le potentat miniature, l'histrion atrabilaire, la preuve vivante que la théorie de Peter est une vérité universelle !!
Et je baise Melpo, comme disait Zeus quand il allait culbuter la muse de la tragédie ! Je l'ai déjà faite, mais je l'aime bien celle là.

Bon, soyons sérieux. Ce programme n'est pas de moi ! C'est celui du parti démocrate japonais et
de Yukio Hatoyama, son nouveau premier ministre, qui ont obtenu une victoire historique aux élections législatives d'août dernier.  Je sais, je suis un peu à labour ... comme dit Gordon Brown !!
Après 55 ans de pouvoir de droite, le centre gauche vient d'être porté au pouvoir par des japonais qui en ont marre de se faire niaké. Bien sûr, le dit Hatoyama est né avec une cuillère dans la bouche et fût pendant longtemps membre du parti de droite. Mais bon, le pouvoir est plus fort que les idéaux, c'est bien connu ! Et puis, s'il arrive à réaliser son programme et à relever le Japon, on ne lui en voudra pas ! Obama a déjà reçu le prix Nobel de la paix ! On ne prête qu'aux riches ! D'ailleurs, les pauvres n'ont pas les moyens de rembourser.

Ah, oui, le nouveau premier ministre a aussi renvoyé les Etats Unis dans les cordes en leur disant que, bien sûr, ils restaient amis, mais qu'ils pouvaient rentrer chez eux et que le Japon n'avait plus besoin de la tutelle de l'oncle Sam !! Ce n'est pas sa majesté Patek 1er qui aurait pu dire un truc pareil !

Or donc, à l'heure où le Sha ke qi prend son arc pour défendre le bouclier fiscal, où les chauffards en scooter sont promus à des sinécure qui ont le budget de Cuba,
où les nouveaux prosélytes expulsent de l'afghan par charter pour servir de cible aux barbus, et où les ministres de l'intérieur fichent les enfants ..........

Je ne sais pas vous, mais à propos de ces fameux fichiers, je me prends d'une trouille rétrospective ..... Je me souviens de mes départs en classe de neige pour Samoëns, quand le car était rempli de braillards énervés, tous porteurs de passe-montagnes aux couleurs chatoyantes à gerber, rouges, bleues ou vertes. J'imagine un pandore moyen, remonté par notre bon heurte la raison, voyant passer ce car de hooligans en après-ski cagoulés et chantant des chansons dont la paillardise le disputait à notre innocence ..... "L'avion, l'avion .........." hum, passons.
On finissait tous au ballon, avec inscription au casier judiciare, fichés à vie et devant renoncer par avance à une carrière prometteuse et notre carte à l'UMP !

Or donc, en ces temps troublés où les judokas doivent s'y prendre à deux tours pour prendre une ville historiquement de droite depuis 50 ans et où les hargneux roquets s'en prennent aux journalistes qui leur servent pourtant la soupe avec servilité, il serait temps que les oppositions avancent de vrais propositions et n'attendent pas un hypothétique retournement des urnes par le mécontentement. Voici un début de programme, utilisez le à bon escient, comme dit Aznavour !!

Voyez nos amis anglais, peu enclin à sombrer dans un communisme sauvage ! Eh, bien ils ont décidé de taxer les bénéfices des banques, pour leur faire payer leurs impérities d'hier !
Et surtout pour renflouer des caisses affreusement vides.

Mais nous on est plus fort que tout le monde. On préfère dézinguer la sécu plutôt que de faire raquer les principaux responsables de la crise qui ne savent plus quoi faire de leurs bénéfices. 
En France, on ne touche pas à nos amis banquiers ! Ils tiennent l'avenir du gouvernement entre leurs mains !! Pensez ! Qui va s'occuper des trente milliards d'emprunt ! Il serait peut-être temps de voir les choses en face, non ?
 
Et si Lagarde ne veut pas se rendre à cet argument, qu'elle meurt, comme de juste.


Droit dans le mur de l'argent !



"Aujourd'hui le Japon" :
Yukio Hatoyama devient Premier ministre au Japon
"Le monde"
Les Etats européens tentés de taxer les banques pour remplir les caisses