Enfin. Il était temps ! Temps que l'impétrant montre son vrai visage !
Celui qui a obtenu, par je ne sais quelle inconscience de la part du peuple français, la plus haute charge de l'Etat, nous prouve par sa prose diarrhérique, le vide stellaire et le chaos magmatique qui règnent dans ces six cerveaux. Bah, oui quoi ! Il n'y a pas de contradiction. Il a la tête pleine de vide !

Je sais, vous allez me dire que je suis de parti pris et que je ne peux pas le sacquer !
C'est vrai. Il m'est aussi insupportable qu'une poussée d'urticaire sur les parties génitales un jour de banquet annuel de l'amicale des  hypogonadiques du marais poitevin !

Mais vous ne pouvez pas nier (à salade) qu'il a le quotient intellectuel d'une huitre chaude de poméranie atteinte de métastases ?!!

Ce matin, au salon de l'auto, que des débranchés du bulbe ont renommé "Mondial de l'automobile" pour faire plus classe, ce matin donc, notre p'tit faitout, du haut de ces 18 centimètres de talonnettes, a explosé l'indice Niqué, a pulvérisé le Clac 40, a fait hurlé le Tom Jones, a réduit en cendre le Naze Black. En un mot, il a fait très fort !

D'abord, il n'est allé voir que les constructeurs français. A l'heure où toutes les personnes à qui il reste une once de bon sens, s'époumonnent pour dire que la crise est mondiale et que seule une solution à 27 est possible, car elle nous donnerai plus de poids .... Bonjour la diplomatie.
On a beau dos après de gueuler comme des veaux ukrainiens à trois yeux contre les irlandais ou les allemands qui jouent perso !
Les journalistes ont dit que c'était un geste fort. C'est plutôt du nationalisme de boulanger à la sauce vichy !
Je voudrais rappeler aux "Français d'abord" que des marques comme Toyota, par exemple, sont installées en France et emploient de nombreux salariés, que le p'tit faitout ne voudraient pas voir émarger à "France-Emploi", nouveau nom du "bidule" issu de la fusion de l'ANPE et de l'Assédic au 1er janvier 2009.

Ensuite, comme si l'information venait de lui être assénée de manière soudaine et brutale, il nous annonce que les américains vont subventionner leurs constructeurs automobiles, pour les mettre aux normes, et qu'il n' y a pas de raison qu'on n'agisse pas comme eux !

Mais dis-moi, mon p'tit père, tu descends de la lune ou quoi ? Il serait temps de te réveiller ! Bienvenu sur Terre, mon gars ! Ainsi tu ignorais qu'aux Etats-Unis, la subvention, c'est une seconde nature !
Il faut d'abord avoir à l'esprit que l'agriculture américaine est la plus subventionnée au monde.
Et oui, comment croyez vous qu'arrivent dans vos assiettes ces millions de tonnes de bon maïs, pas encore tout à fait transgénique, mais ça va pas tarder, et ces centaines de millions de tonnes de tourteaux de soja pour engraisser les bonnes charolaises que vous dégustez chez Buffalo grill ?? L'agriculture intensive, les ricains, y connaissent !
En europe, on a la PAC, la politique agricole commune. C'est pas la panacée ; surproduction, vaches
fantômes et surnuméraires en Corse, mais bon. En 2010, ce sera fini. L'OMC, l'organisation Mondiale du commerce a obligé l'Europe de cesser de subventionner notre agriculture. OMC qui a agit sur demande de l'administration américaine, au nom de la libre concurrence et de la non-ingérence des Etats dans l'économie .....
C'est vrai que côté "niquisme", le p'tit faitout a eu un bon modèle.

Du coup, l'idiot en colère va demander à la commission européenne l'autorisation pour les Etats de subventionner leurs entreprises. Hyper logique.
D'abord on privatise à tour de bras tous les services publics, on fait des coupes claires dans les postes de fonctionnaires, on hurle que l'Etat ne doit surtout pas intervenir dans la gestion des entreprises au nom de la libre concurrence et à la moindre cagade, on hurle au nationalisme et à l'interventionnisme.

Bien sûr que la commission va accepter de revenir sur une politique dont les règles internationales ont été imposées par les Etats-Unis, la banque mondiale et le FMI et que ceux-ci ne voudraient surtout pas voir bafouées !
Vous me direz, Môssieur Trichet a bien fini par baisser les taux d'intérêt. Rien n'est perdu !

Quand on pense qu'il y a encore quelques mois, un excité prônait l'endettement des familles, la destruction des services publics et l'ultra-libéralisme, seul moyen de sauver une France arriérée de la mondialisation obligatoire.
Dingue ça ! Le plus dingue, c'est que des gens l'ont cru !

Après ça, il devient vachement crédible le p'tit faitout !

Il faut faire très attention aux discours de l'idiot en colère. Le nationalisme mène au ressentiment, le ressentiment mène à la haine, la haine mène au racisme, le racisme mène à la guerre !

En cas de crise majeure, il est plus facile de trouver des boucs émissaires que des solutions !